Trésorerie nette

Sommaire

La trésorerie nette correspond au montant qu'une entreprise peut mobiliser rapidement pour payer une dette. La trésorerie nette est composée d'actifs liquides comme le solde positif du compte bancaire. Son analyse est un indicateur de la gestion de la société. Explications.

Trésorerie nette : définition

La trésorerie nette représente les liquidités à la disposition d'une entreprise qui sont utilisables à court terme, c'est-à-dire facilement mobilisables pour payer une dette.

Rappel : la liquidité d'un actif est sa facilité à être transformé en moyen de paiement.

La trésorerie nette est un élément d'analyse financière qui est calculé par les entreprises comme indicateur de gestion.

Trésorerie nette et bilan fonctionnel

La trésorerie nette est un élément du bilan fonctionnel. Elle compose le dernier « étage », tout en bas du bilan fonctionnel.

Bon à savoir : le bilan fonctionnel est établi à partir du bilan comptable en organisant les éléments en fonction de leur degré de liquidité, faisant apparaître l'investissement, l'exploitation et la trésorerie.

Calcul de la trésorerie nette

La trésorerie nette peut se calculer de 2 façons différentes.

Bon à savoir : les 2 formes de calcul donnent le même résultat pour la trésorerie nette.

Calcul par le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement

La trésorerie nette représente les disponibilités de l'entreprise après le financement du fonds de roulement (FR) et du besoin en fonds de roulement (BFR). La trésorerie nette est donc la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement.

Trésorerie nette = Fonds de roulement – Besoin en fonds de roulement = FR – BFR

Le fonds de roulement représente la partie investissement du bilan fonctionnel. C'est la différence entre les ressources stables et les emplois stables.

Bon à savoir : si le fonds de roulement est négatif, on parle d'insuffisance en fonds de roulement.

Le besoin en fonds de roulement représente la partie exploitation du bilan fonctionnel. C'est la différence entre l'actif circulant et le passif circulant, c'est-à-dire les dettes court terme, les créances court terme et les stocks.

Calcul par ses composants

La trésorerie nette est composée d'une trésorerie positive et d'une trésorerie négative.

Trésorerie nette = Trésorerie positive – Trésorerie négative

La trésorerie positive comprend les soldes positifs des comptes bancaires de l'entreprise ainsi que les valeurs mobilières de placement (VMP).

Exemple : les actions en portefeuille.

La trésorerie négative comprend les soldes négatifs des comptes bancaires, c'est-à-dire les découverts de la société.

Trésorerie nette : interprétation

Trésorerie nette positive

Une trésorerie nette positive est le signe que la société peut rapidement payer une dette. C'est un signe positif, de bonne gestion.

Attention : il ne faut pas que la trésorerie soit trop élevée. Dans ce cas, ce serait des fonds qui ne sont pas suffisamment utilisés et qui rapportent peu.

Exemple : si le fonds de roulement est négatif, il est indispensable de mobiliser cette trésorerie positive pour augmenter les ressources à long terme.

Trésorerie nette négative

A priori, une trésorerie nette négative est un mauvais signe de gestion. Mais il faut surtout examiner les raisons de cette situation avant d'émettre un avis.

  • Si la trésorerie est négative parce que le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) est trop important, c'est une meilleure gestion du BFR qu'il faut appliquer.

Exemple : meilleure gestion des délais de paiement des clients, allongement des délais de paiement des fournisseurs, meilleure gestion des stocks.

  • Si la trésorerie nette est négative parce que le fonds de roulement est insuffisant, c'est la politique d'investissement de l'entreprise qu'il faut revoir.

Bon à savoir : dans tous les cas, c'est l'évolution de la trésorerie nette sur plusieurs années qu'il est intéressant d'étudier.

Ces pros peuvent vous aider