Actif et passif en comptabilité

Sommaire

La comptabilité est essentielle pour comprendre la santé financière d'une entreprise. Pour cela, il est important de maîtriser deux concepts clés du bilan comptable : l'actif et le passif.

Le bilan comptable représente le patrimoine d'une entreprise à un moment précis. L'actif représente ce que l'entreprise possède, que ce soit des biens matériels ou immatériels, tandis que le passif représente les dettes de l'entreprise. Les deux sont subdivisés en différentes catégories et comptes pour une représentation précise de la situation financière de l'entreprise.

Comment fonctionnent l’actif et le passif en comptabilité ? Quels sont les comptes du passif et ceux de l’actif ? Voici ce qu’il faut retenir.

Actif et passif en comptabilité : c'est quoi ?

En comptabilité, l’actif et le passif composent le bilan d'une entreprise.

L'actif comptable est ce que l'entreprise possède, que ces éléments soient matériels ou immatériels. Autrement dit, il s'agit des éléments utilisés par l'entreprise pour les besoins de son activité.

En revanche, le passif représente l'ensemble des dettes de l'entreprise, englobant les ressources qui ont permis l'acquisition des éléments de l'actif.

Composantes de l'actif

L'actif (ou patrimoine comptable) se divise en deux parties distinctes : l'actif immobilisé et l'actif circulant.

Actif immobilisé

La classe des immobilisations est constituée des éléments durables, en haut de bilan, qu’il s’agisse de biens :

  • matériels (outillage, bureautique, véhicule) ;
  • immatériels (terrain, immeuble, fonds de commerce lors de rachat de sociétés), ou financiers (caution ou dépôt de garantie).

Chaque entité composant les immobilisations est définie en montant brut (valeur d'achat) mais aussi en valeur comptable « dépréciée » à un moment précis du bilan soit le montant net.

Les immobilisations sont donc classées de trois façons :

  • les immobilisations incorporelles ;
  • les immobilisations corporelles ;
  • et les immobilisations financières.

Actif circulant

Il s'agit des actifs détenus à court terme par l'entreprise, en bas de bilan, que ce soient :

  • Les stocks et en-cours : ce sont les marchandises, les matières premières ou les travaux en cours. Ces différents éléments sont variables et leur valeur est « arrêtée » à un moment donné en fonction du coût de production ou du prix d'achat.
  • Les créances (clients, fiscales et sociales), qui représentent les sommes dues à l’entreprise à un instant t du bilan. On retrouve dans ce poste les factures non réglées, les acomptes et avances déjà versés.
  • La trésorerie ou disponibilités : somme d'argent et trésorerie (comptes en banque, valeurs mobilières de placement, valeur d’argent en caisse) que détient l'entreprise à la date d'établissement du bilan.

Composantes du passif

Le passif représente essentiellement l'ensemble des dettes de l’entreprise. Il englobe les capitaux propres et les dettes. Autrement dit, ce sont les ressources qui ont permis à l'entreprise de se procurer les éléments de l'actif.

Capitaux propres

La classe des capitaux propres est encore appelée « éléments de haut de bilan ». Il s'agit :

  • Du capital : apports en nature ou en numéraire mis à la disposition de l'entreprise par les associés lors de la création ou par augmentation de capital.
  • Des réserves : les réserves représentent les bénéfices non distribués qui sont à la disposition de l'entreprise. Elles peuvent être légales donc imposées par la loi, mais aussi statutaires (prévues dans les statuts) ou autres.
  • Du report à nouveau : représente les bénéfices non distribués ou les pertes des exercices antérieurs dont l'affectation sera définie à la fin d'un exercice futur, soit par mise en réserve ou distribution du reliquat de bénéfice, soit par compensation d'un bénéfice par les pertes antérieures.
  • Du résultat de l'exercice : c'est le bénéfice de la société sur l'exercice qui vient augmenter la possibilité de financement propre de l'entreprise ou les pertes de l'entreprise qui, à l'inverse, réduisent la capacité de financement propre de l'entreprise. Un résultat négatif traduit des pertes, et donc des risques pour un éventuel investisseur.

Dettes

Situées en bas de bilan, les dettes se répartissent entre :

  • Les dettes financières : (emprunts et dettes assimilées) : capital restant dû (emprunts bancaires) à un moment précis du bilan envers les banques ou les associés.
  • Les dettes fournisseurs et comptes rattachés : ce sont celles dues auprès des fournisseurs, des tiers et autres organismes (état, personnel, organismes sociaux). Elles sont encore qualifiées de passifs circulants.

Détermination de l’actif et du passif : quel intérêt ?

Le comptable doit constamment évaluer la différence entre les actifs et les passifs pour déterminer la solvabilité de l'entreprise. Cette détermination est également importante à plusieurs autres égards.

Déterminer le fonds de roulement de l’entité

Le fonds de roulement mesure la variation entre les actifs circulants et les passifs circulants. Il représente les ressources financières à court terme disponibles pour l'entreprise pour financer ses opérations courantes.

Lorsque le fonds de roulement est positif, il indique que l'entreprise a suffisamment de ressources pour couvrir ses obligations à court terme.

Guider les actionnaires dans la gestion de l’entreprise

L'exploitation des informations comptables issues du bilan sert de guide aux tiers et leur permet de décider en toute connaissance de cause.

En effet, pour décider ou non de financer l’entreprise, les actionnaires, la banque et les autres entités intéressées par une société se basent sur des éléments tels que :

  • le total actif et le total passif ;
  • les créances de l’entreprise ;
  • ses provisions ;
  • ses dettes ;
  • etc.

Ces éléments permettent d’évaluer les risques à investir ou non dans une entreprise.

Bon à savoir : Pour produire des éléments comptables qui ont du crédit, il est important de faire appel à un expert-comptable agréé.

En conclusion :

  • L’actif d’une entreprise constitue l’ensemble des biens présents (immobilisations, stocks, trésorerie), et futurs (créances).
  • Le passif traduit ses dettes et l’ensemble des ressources ayant concouru à l’acquisition des biens.
  • La différence entre l’actif et le passif d’une entreprise permet d’évaluer la situation nette patrimoniale de l’entreprise.
  • L'exploitation des informations comptables sur l’actif et le passif contribue à une gestion financière plus efficace, à des prises de décision éclairées et à une communication transparente des performances de l'entreprise aux associés.
  • Pour avoir du crédit, les informations comptables doivent être fournies par un expert-comptable agréé.

Ces pros peuvent vous aider