Rentabilité économique

Sommaire

Selon l’INSEE, la rentabilité économique est un des indicateurs de la profitabilité d'une entreprise.

Cette rentabilité économique est estimée à partir du résultat d'exploitation moins l'impôt sur les sociétés, rapportés aux capitaux stables de l'entreprise.

Elle permet d'apprécier la performance d’une société en retenant l'ensemble de ses capitaux durables (capitaux d'endettement et capitaux propres).

En France, la rentabilité économique moyenne tourne autour de + ou – 10 %.

Mesure de la rentabilité économique

Le capital d’une entreprise doit être utilisé de façon optimale afin de dégager le résultat opérationnel positif nécessaire à sa survie.

Le calcul de la rentabilité économique s'obtient en mettant les résultats générés par l’activité de la société au regard des moyens engagés dans ce but.

Ce taux découle de 2 ratios : la marge d’exploitation et le taux de rotation des actifs économiques.

À noter : la marge d’exploitation permet d’évaluer la pérennité d’une entreprise en mesurant sa capacité à générer des profits à partir de son activité, sans tenir compte du résultat financier et du résultat exceptionnel. Plus ce taux est élevé, plus l’entreprise est rentable.

L'actif économique d’une entreprise correspond à la somme des actifs immobilisés à laquelle on additionne le besoin en fonds de roulement.

Sur le fond, la rentabilité économique d’une entreprise exprime le ratio entre le stock et la rémunération du capital.

En d'autres termes, elle correspond à la rémunération de l'ensemble des capitaux, mais à la disposition d’une société par ses actionnaires, qu’il s’agisse des actions, obligations, immeubles, etc., à laquelle on ajoute la somme du capital productif fixe et le besoin en fonds de roulement.

Rentabilité économique et amélioration

Le taux de rentabilité économique résultat/actif mesure la capacité de l'entreprise à dégager un résultat en utilisant l'ensemble de ses moyens de production.

Une société peut améliorer cette rentabilité économique en cherchant à augmenter ses recettes et à diminuer ses charges.

La rentabilité peut être améliorée de 3 façons :

  • en augmentant la marge réalisée sur chaque produit à volume de ventes constant ;
  • en augmentant le montant des ventes, c'est-à-dire la rotation à marge unitaire constante ;
  • en combinant l’augmentation des marges et celle des volumes de vente.

À noter : le taux de rotation met en rapport le volume des ventes avec le total de l'actif, soit la totalité des moyens engagés ; la marge unitaire est égale au prix de vente HT - coût d'achat unitaire HT.

Bon à savoir : pour juger la rentabilité économique d’une société, il faut la comparer à celle du secteur d’activité dans lequel elle se positionne. Les entreprises industrielles qui investissent lourdement dans leur outil de production offrent généralement une rentabilité économique moindre que celle des sociétés de services, moins gourmandes en immobilisations corporelles.

Rentabilité économique : un critère parmi d’autres

La rentabilité économique est un taux comptable qui n'intègre pas la notion de risque. Elle n’est donc pas d’un grand secours lors de la prise de décision financière.

La rentabilité économique et généralement mise en parallèle à la rentabilité financière d’une entreprise.

Cette dernière mesure la capacité d’une entreprise à rémunérer ses actionnaires. Elle se calcule en établissant un ratio entre le résultat obtenu et les capitaux propres de la société.

Si la rentabilité financière est supérieure à la rentabilité économique, c’est que l’entreprise profite d’un effet de levier.

Une société peut améliorer sa rentabilité financière en haussant sa rentabilité économique, son résultat, ou en recourant à des emprunts.

La rentabilité économique est aussi mesurée à l’aune de la rentabilité commerciale qui fournit le taux de marge que la société réalise sur ses ventes.

 

Ces pros peuvent vous aider